Cosmonaute

Auteur : Nicolas Girard-Michelotti

Éditeur : École des loisirs

Collection : Théâtre

Parution : octobre 2021

Théâtre– 62 pages – dès 13 ans

Reclus dans sa maison à l’orée des bois, le petit Arthur s’est inventé un conte de fée, pour faire face à un passé qu’il ne comprend pas. Dans son monde, la Lune est une visiteuse un peu grincheuse qui le guide avec sa voix de grande fumeuse, et un Ogre terrible vient tous les jours à sa fenêtre faire les yeux doux à sa mère distante. Tout ce qui intéresse le garçon, néanmoins, c’est de retrouver le Cosmonaute, celui qui vit un peu trop loin, dans l’espace, et qui ne revient pas. Quitte à s’aventurer dans la sombre forêt, et braver le bruit bourdonnant des abeilles qui le guettent, Arthur s’est juré de le retrouver.

La très belle pièce de Nicolas Girard-Michelotti conte la blessure et l’absence avec mordant. Le contraste amer entre la magie qui protège Arthur et la réalité qui s’immisce peu à peu dans la fiction qu’il a construite donnent une portée dure et juste au récit. Les sous-entendus qui lèvent le voile sur le traumatisme d’Arthur sont cependant des sous-entendus de « grands ». Ces deux vérités de l’enfant et de l’adulte croisées dans le texte font la poésie, mais aussi la complexité d’une histoire pleine de métaphores. La quête d’Arthur vers son identité touche par sa créativité, et la subtilité des non-dits qui la jalonnent – ou « noms » dits –, car c’est bien un nom oublié, ou tu, qui sert de clé entre l’imaginaire du garçon et son passé.

Cosmonaute est une pièce astucieuse et puissante, qui maîtrise parfaitement la danse entre la lucidité et les illusions de ses personnages. Sa polyvalence pourra produire une réception et des réflexions très intéressantes chez un jeune public, si les thèmes difficiles qu’elle présente sont abordés avec sensibilité.

par Fynn Millot

Laisser un commentaire