Martin Minet – À l’intérieur


Autrice et illustratrice : Anne HERBAUTS

Éditeur : École des loisirs

Collection : Pastel

Parution : novembre 2021

Album – 40 pages – dès 3 ans

D’origine belge, Anne Herbauts est l’autrice et illustratrice d’une quarantaine de livres et albums jeunesse. Ses études d’art lui ont conféré un style d’écriture unique, de par ses mots autant que son crayon. Les albums qu’elle a publiés se distinguent en effet par la grande qualité du dialogue entre leur graphisme et texte, tout comme par la poésie qui se dégage de leurs sujets et de leur narration. Ils se placent ainsi comme des objets artistiques autant que littéraires, à destination de tous. 

Les thèmes qu’ils explorent sont souvent liés à des notions abstraites et surréalistes, se rattachant au temps, au rêve et au voyage, comme dans son très beau livre L’Heure Vide (2000), disponible à l’Institut, qui fait la mythologie contée du temps « gris », passerelle entre le jour et la nuit. Ce dernier pourrait tout à fait se compléter de l’album Que fait la lune la nuit, présentant le personnage de la Lune en pleins préparatifs du temps nocturne qui accueillera les rêves des endormis.

Jouant sur les formats et les médiums et questionnant ainsi l’objet-livre en lui-même, il ressort des travaux d’Anne Herbauts une grande simplicité de l’émotion, une ode sincère à l’imagination et la magie du quotidien, et une invitation aux promenades intérieures.

Matin Minet – A l’intérieur est le troisième album de la série des Matins Minet, après Le Point du Jour et Les cailloux. Les personnages du chat Matin Minet et d’Hadek, grands explorateurs, reviennent souvent de leurs pérégrinations chargés de trésors immatériels, mais sont cette fois-ci contraints de rester chez eux pour l’hiver.

Cette troisième histoire, écrite pendant le confinement, confronte donc les protagonistes à la claustration de l’espace intérieur tout en leur permettant de découvrir une autre forme de voyage : celui offert par la lecture. Alors que la neige recouvre et endort le paysage alentour, Matin Minet et Hadek se blottissent dans le plaisir de l’exploration littéraire…

Dans leur refuge, à l’exception de quelques chaises et d’une cheminée, ce sont les classiques tels que Moby Dick et Baba Yaga qui meublent l’espace, tandis que les imagiers, cartes, et carnets de recettes en tapissent les frontières. En effet, un joli jeu des illustrations s’amuse de notre appréhension de ce territoire domestique, en laissant son fond tout aussi blanc et vierge que l’extérieur enneigé, mis à part lorsqu’il est représenté au dehors d’une fenêtre. Plus encore que leur « maison-escabelle », ce sont dans les histoires que les deux personnages construisent leur chez-soi.

A l’instar des romans dont il fait l’ode, cet album plein de chaleur est un livre cabane, un petit abri réconfortant dans lequel se plonger pendant un temps calme, pour en savourer tous les mots gourmands et les doux tableaux. Cette idée est d’ailleurs espièglement soulignée par la première et quatrième de couverture, qui rappellent la façade avant et arrière d’une maison. Ouvrir l’album, c’est donc bien entrer « à l’intérieur », de la demeure de Matin Minet et des histoires qui composent son univers, mais c’est tout autant s’échapper par les fenêtres d’imaginaire qu’il bâtit.

Matin Minet – A l’intérieur, est ainsi un agréable récit poétique qui accueillera les petits comme les grands.

par Fynn Millot

Les autres albums d’Anne Herbauts mentionnés dans cette notice, L’Heure Vide, Que fait la lune la nuit ?, Le Point du Jour et les Cailloux.

Laisser un commentaire