Chez nous

Autrice : Jin Joo


Illustré par Kyung Jin


Edition la joie de lire


Pages : 40 – Age : dès 5 ans – parution : août 2021


Thèmes : animaux – liberté – zoo – nature

Résumé : Au milieu d’une ville, un écrin de verdure abrite un zoo pas comme les autres. Des animaux y vivent paisiblement… du moins en apparence. Tout a été conçu pour qu’ils coulent des jours heureux. À la manière des humains, ces animaux vivent dans un univers fabriqué pour répondre à leurs habitudes.

L’autrice coréenne de Chez nous, Jin Joo, a réalisé cet album avec sa sœur, Jin Kyung, qui l’a illustré. C’est donc dans un milieu familial que naît cet ouvrage centré sur des animaux provenant de différents horizons.

Ces deux sœurs nous présentent un livre très simple, mais d’une force incroyable. Nous faisons la connaissance d’un discret petit oiseau qui nous guide à travers les demeures confortables et luxueuses des animaux du parc zoologique d’une métropole. 

Les illustrations somptueuses présentent alors un paradis sur de grandes doubles pages réalistes et décalées. Les mises en scène peuvent paraître drôles au premier regard, mais nous pouvons très vite ressentir au fil de l’album qu’il s’agit plutôt d’un paradis pour humains, et qu’en outre, il se révèle artificiel. Pour nous en faire prendre conscience, l’ensemble des animaux prennent la parole.

Les autrices de ce très beau livre soulignent la manière dont l’homme a transformé les animaux sauvages en les enfermant dans les zoos. Ces animaux privés de liberté sont finalement humanisés, dans des maisons artificielles, censées leur correspondre, et où ils semblent vivre des scénarios sortis tout droit d’un magazine. Ces scénarios nous rappellent avec force que les animaux sont destinés à vivre dans leur habitat naturel qui se trouve à l’opposé de leurs prisons dorées.

L’album s’appuie à la fois sur le texte et le décor étoffé pour venir gratter notre conscience jusqu’aux dernières pages très impressionnantes. Sur ces pages, seulement quelques mots de fin suffisent pour tirer la morale de tout l’album :

« Chez nous, c’est ailleurs ».

Si le propos est amené avec beaucoup de subtilité, laissant au lecteur sa part d’interprétation, cette fin laisse place au débat.

Avec des illustrations hyperréalistes accompagnées d’un texte descriptif et concis, Joo Jin et Kyung Jin dénoncent, en inversant les rôles, la captivité des animaux sauvages. Cet album sensibilise les plus jeunes à la question de la cohabitation entre humains et animaux. Il nous parle de protection animale, en nous invitant à un autre débat important et plus général : la manière dont l’enfant est confronté au concept de liberté et dont on la définit pour lui et avec lui.

Laurine Madi

Laisser un commentaire