les membres de l’Institut résidant à l’étranger

Maria da Natividade Pires

Maria da Natividade Pires

Maria da Natividade Pires est professeur coordinateur à l’Ecole Spérieure d’Education de l’Institut Polytechique de Castelo Branco (IPCB), au Portugal. Avec un doctorat en Littérature Portugaise, soutenu à L’Université de Coimbra, elle s’intéresse au rôle de la Littérature pour Enfants dans le cadre de l’éducation interculturelle.
L’illustration, les contes traditionnels et leur subversion sont des thèmes en rappport aussi avec ses études sur l’interculturalité.
Elle a participé à plusieurs initiatives de L’IICP dès sa création, incluant des publications.
Elle représente l’IPCB au Réseau International des Universités Lectrices – RIUL  (Université de Extremadura, Espagne).

Tikobaini Ouiza

Tikobaini Ouiza est enseignante-chercheuse de littérature berbère à l’université Mouloud Mammeri, en Algérie, depuis 2014, chargée de l’enseignement de la littérature enfantine en cycle de master. Titulaire d’un diplôme en littérature berbère obtenu en 2013 à l’université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou, elle prépare une thèse ayant pour thème : « la littérature écrite en kabyle à destination des enfants ». « En attendant la soutenance de ma thèse pour mettre en place un projet portant sur la littérature de jeunesse dans le domaine berbère, je me charge actuellement d’encadrement des étudiants de master sur plusieurs thématiques relatives à la littérature de jeunesse. » 

Cyrille François

Cyrille François est maître d’enseignement et de recherche à l’Université de Lausanne (Suisse). Ses recherches, combinant linguistique et littérature comparée, portent sur les stratégies narratives des contes de Perrault, Grimm et Andersen, sur la traduction et l’adaptation de textes littéraires, ainsi que sur l’enseignement de la littérature en L2. Il s’intéresse également à la littérature ouvrière, ou d’expression populaire, en français et en suédois.

Élodie Malanda

Élodie Malanda est docteure en littérature française et comparée. Après avoir travaillé comme chargée pédagogique à la Internationale Jugendbibliothek (International Youth Library) à Munich, elle est actuellement chercheuse postdoctorale à l’université de la Sarre (Allemagne). Ses recherches sur la littérature de jeunesse afrofrançaise et afroallemande et l’activisme littéraire sont financées par la fondation Alexander von Humboldt. Son ouvrage L’Afrique dans les romans pour la jeunesse en France et en Allemagne. 1991-2010. Les pièges de la bonne intention est paru aux éditions Honoré Champion.

Laisser un commentaire